• L'organisation du hadj en Côte d'Ivoire : entre facteur de cohésion et source de rivalités au sein de la communauté musulmane (1993-2010)

    Author(s):
    Frédérick Madore (see profile) , Yssoufou Traoré
    Date:
    2018
    Subject(s):
    West Africa, Islam, Contemporary Islam, Pilgrimage
    Item Type:
    Article
    Tag(s):
    Côte d'Ivoire, Ivory Coast
    Permanent URL:
    http://dx.doi.org/10.17613/nc4n-6708
    Abstract:
    L’importance du hadj et les sommes d’argent considérables qui y sont consacrées sont sources de convoitises. Il n’est dès lors pas surprenant que les États ouest-africains aient souvent été au centre de cette entreprise. À cet égard, le cas du pèlerinage en Côte d’Ivoire est très intéressant. De la création du Comité national pour l’organisation du pèlerinage à La Mecque (cnopm) en avril 1993 jusqu’à la fin de la présidence de Laurent Gbagbo en 2010, en passant par le retentissant échec du « hadj 2006 bis », la gestion du cinquième pilier de l’islam a été à la fois un vecteur de cohésion et de structuration de la communauté musulmane ivoirienne tout en étant la source de profondes rivalités pour des ressources religieuses, économiques et symboliques. Quant à eux, les différents régimes s’étant succédé au cours de cette période, derrière une volonté d’assistance de la communauté musulmane, utilisèrent différentes stratégies pour chercher à s’assurer de la loyauté de certaines élites musulmanes, à affaiblir la cohésion de la communauté, ou encore à réduire l’influence de certains dirigeants et organisations soupçonnés d’être proches de l’opposition au profit d’autres groupes plus près de leurs intérêts.
    Metadata:
    Published as:
    Journal article    
    Status:
    Published
    Last Updated:
    3 months ago
    License:
    All Rights Reserved
    Share this:

    Downloads

    Item Name:pdf madore-et-traoré-2018-lorganisation-du-hadj-en-côte-divoire.pdf
     Download View in browser
    Activity: Downloads: 23